Gommage et peeling dermatologiques : quelles sont les différentes techniques ?

Le sébum, la pollution, les impuretés, les produits cosmétiques sont autant d’éléments qui empêchent la peau de respirer. Par conséquent les pores sont bouchés, la peau devient terne et les boutons et les points noirs s’incrustent sur le visage. Un soin comme un gommage ou un peeling est nécessaire pour retrouver une peau en bonne santé. Entre gommage et peeling dermatologiques, découvrez les différentes techniques de soin pour la peau.

Qu’est-ce qu’un gommage ?

Un gommage est un soin indispensable pour nettoyer la peau en profondeur et éliminer les cellules mortes. Ce rituel de beauté est aussi nécessaire pour favoriser la régénération des cellules afin que la peau soit toujours belle et jeune. Il se fait avec un produit exfoliant composé de petites billes et qui est présenté sous forme de crème ou de gel moussant.

Le gommage ne prend que 5 minutes et pourtant beaucoup choisissent de le négliger. En ce qui concerne la fréquence, elle est choisie selon le type de peau : une séance par semaine est suffisante pour une personne qui a une peau normale, deux séances par semaine pour celle qui a une peau grasse, et une fois toutes les deux semaines pour celle qui a une peau sèche.

Qu’est-ce qu’un peeling ?

La différence entre gommage et peeling dermatologiques est que ce dernier est plus agressif et doit se faire avec précaution. En effet, le peeling nettoie la peau en ponçant la couche supérieure de l’épiderme avec une brosse rotative ou une petite meule pour laisser place à de nouvelles cellules. C’est une technique qui efface les cicatrices et les taches pour donner une peau plus nette. En outre, le peeling est un soin anti-âge qui traite en profondeur les rides et les ridules. Il rajeunit le visage et le rend plus éclatant.

Le peeling peut se faire chez soi avec des produits à base d’acides de fruits. Par contre, l’intervention d’un médecin est requise pour réaliser une opération plus radicale.

Quel peeling choisir ?

Selon le degré d’intervention, le peeling se décline en trois catégories : superficiel, moyen et lourd.

Le peeling superficiel sert à traiter les premiers signes du vieillissement de la peau : teint terne, ridules, pores dilatés. Réalisé par un médecin, il consiste à appliquer sur le visage un produit à base de gluconolactone qui permet d’assouplir la trame de la couche cornée.

Le peeling moyen, quant à lui, élimine les rides et les taches déjà installées sur la peau. Il encourage la production de collagène et le renouvellement des cellules.

Enfin, le peeling profond cherche à rajeunir une peau flétrie. Il se fait sous anesthésie locale et utilise un produit à base de phénol.

Avant de choisir entre gommage et peeling dermatologiques, il est conseillé de consulter un spécialiste. Après avoir examiné votre peau, le dermatologue vous prescrira le type de soin adapté à votre cas.

Tendance beauté : pourquoi le CBD envahit-il nos crèmes de beauté ?
Peau mixte : comment la reconnaître et l’entretenir ?